L’Italie décide d’évacuer 10.000 réfugiés de la Libye, par des corridors humanitaires en 2018

L’Italie décide d’évacuer 10.000 réfugiés de la Libye, par des corridors humanitaires en 2018

Jusqu’à 10.000 migrants retenues dans des camps en Libye pourront passer avec un statut de réfugié en Europe via des corridors humanitaires en 2018, a indiqué le ministre italien de l’Intérieur, Marco Minniti, lors d’un entretien publié dimanche dans le journal La Repubblica.

Le ministre italien a exprimé sa satisfaction suite à la conclusion d’un accord entre son pays et la Libye permettant au Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) de sélectionner, dans le pays maghrébin, des personnes devant bénéficier d’une aide internationale et d’être évacués vers l’Europe.

Pas plus tard que vendredi dernier, 162 réfugiés en situation de vulnérabilité ont atterri à Rome. Une première en Italie. L’organisme spécialisé onusien les a sélectionnés en Libye. Ils ont été directement considérés comme « réfugiés ». Ainsi, ils recevront, en Italie, une aide économique et sont éligibles à un parcours d’intégration.

A la même occasion, M. Minniti a précisé que 30 000 migrants non éligibles à l’asile auront la possibilité d’être rapatriés sur une base volontaire en 2018, suivant les objectifs de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Il est à noter que 18 000 migrants avaient opté pour le retour volontaire au cours de cette année, a-t-il souligné.

Jusqu’à présent, le gouvernement italien acceptait des corridors humanitaires organisés par la communauté catholique Sant’Egidio. 1 000 réfugiés syriens ont pu gagner l’Italie par ce canal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.