Theresa May effectue une visite surprise en Irak

Theresa May effectue une visite surprise en Irak

La cheffe du gouvernement britannique, Theresa May a effectué mercredi une visite surprise à Bagdad, où elle a rencontré le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, d’après un responsable irakien.

« Abadi a reçu Mme May et la délégation qui l’accompagne», a rapporté Haidar Hamada, responsable du bureau de presse du chef du gouvernement irakien, précisant que la Première ministre britannique «avait réitéré son soutien à l’unité de l’Irak», allusion faite au récent référendum d’indépendance au Kurdistan irakien.

«La Grande-Bretagne a confirmé son grand soutien à l’Irak et son admiration pour les victoires irakiennes et le grand courage dans la lutte contre Daech» (acronyme arabe de l’organisation de l’Etat Islamique (EI), a-t-il poursuivi.

La Grande-Bretagne est membre de la coalition internationale anti-djihadiste sous commandement américain. L’armée irakienne a chassé le groupe EI de presque toutes les portions de territoire qu’il avait conquises trois ans auparavant.

Lors d’un point de presse, Theresa May, qui effectuait sa première visite en Irak en tant que Première ministre britannique, a affirmé que Londres poursuivra l’appui et la formation des forces de sécurité irakiennes. «Nous allons continuer à soutenir l’entraînement des forces de sécurité et investir de nouveau 10 millions de livres sterling (11 millions d’euros) durant les trois prochaines années pour renforcer les capacités irakienne en matière d’antiterrorisme », s’est-elle engagée.

En dehors de cela, les Premiers ministres irakien et britannique « ont discuté des efforts pour rétablir la stabilité et la coopération économique en respectant l’unité de l’Irak et sa Constitution », à en croire Hamada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.