Mohammed VI : Pas de règlement au Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc et du plan d’autonomie

Mohammed VI : Pas de règlement au Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc et du plan d’autonomie

Au Maroc, le roi Mohammed VI a tenu à tracer les lignes dans le règlement de la question du Sahara en affirmant, lundi soir, qu’aucun règlement « n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité ».

Lors d’un discours prononcé à l’occasion du 42eme anniversaire de la Marche Verte, qui avait abouti en 1975 à la récupération du Sahara par le Maroc, le roi Mohammed VI a rappelé que la revendication du Maroc sur le Sahara, alors sous occupation espagnole, a été formulée dès l’indépendance du Royaume.
Une revendication portée en février 1958 par le roi Mohammed V, le grand-père de l’actuel souverain marocain, bien avant que la question du Sahara ne soit consignée aux Nations Unies en 1963, et bien avant que l’Algérie qui soutient aujourd’hui le mouvement séparatiste du Polisario, ne devienne indépendante en 1962.

A présent, au niveau diplomatique, le Maroc maintient l’engagement d’adhérer à la dynamique actuelle menée par le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, et de coopérer avec son Envoyé Personnel « tant que seront respectés les principes et les fondamentaux de la position marocaine », a insisté le roi du Maroc.

Parmi ces fondamentaux, le « respect des principes et fondamentaux retenus par le Conseil de Sécurité pour le traitement de ce conflit régional artificiel; l’organe onusien étant, de fait, la seule instance internationale chargée de superviser le processus de règlement ».

Aussi, a tranché Mohammed VI « le Sahara restera marocain jusqu’à la fin des temps, et les sacrifices qu’il sera nécessaire de consentir pour qu’il en soit toujours ainsi importent peu ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.