Un hacker russe écroué en Espagne avant son extradition aux Etats-Unis

Un hacker russe écroué en Espagne avant son extradition aux Etats-Unis

Un présumé hacker russe, interpelé en Espagne à la mi-janvier, a été écroué dans l’attente de son éventuelle extradition aux Etats-Unis, suite à une demande formulée par Washington, ont annoncé jeudi, des sources judiciaires espagnoles.

Stanislav Lisov a été arrêté à l’aéroport El Prat de Barcelone d’où il s’apprêtait à embarquer vers une destination qui n’a pas été précisée. Il a été placé en détention provisoire après avoir été entendu par vidéoconférence par une juge de l’Audience nationale, la plus haute cour pénale espagnole à Madrid.

Estimant que le risque de fuite du suspect était élevé, la juge a préféré l’incarcérer dans l’attente de l’examen de la demande américaine de son extradition.

Selon son épouse, Stanisalv Lisov est détenu dans la prison de Brians, dans la municipalité de Martorell en Catalogne. Aucune accusation officielle des autorités espagnoles ne vient cependant justifier la détention du ressortissant russe. Les Russes dénoncent un kidnapping et une violation du droit international.

Un grand mystère entoure cette affaire. Les autorités espagnoles ont refusé de révéler davantage de détails sur cette affaire car le mandat d’arrêt est directement venu de Washington.

Le département d’Etat non plus, pas plus qu’Interpol, n’ont voulu commenter l’affaire. Cette arrestation est intervenue peu après que le gouvernement américain et ses services de renseignement aient accusé de manière répétée et insistante, mais sans jamais fournir de preuves, la Russie d’avoir lancé une campagne de cyberattaques contre la Parti démocrate lors de la campagne présidentielle américaine.

Selon une source judiciaire, Stanislav Lisov est accusé par les Etats-Unis et Interpol d’appartenance à une association de malfaiteurs cherchant à commettre des fraudes par des moyens électroniques notamment.

Informaticien, Stanislav Lisov et sa famille vivent dans la ville de Taganrog, dans le sud de la Russie. C’est là qu’il travaille pour une entreprise locale, s’occupant de l’administration de systèmes informatiques et du développement de sites web. Il était en vacances avec sa femme en Espagne au moment où il a été arrêté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *