Deux Italiens seraient victimes des combats de Sabrata en Libye

Deux Italiens seraient victimes des combats de Sabrata en Libye

combofausto2Le ministère italien des Affaires étrangères a fait état jeudi, de la possibilité que Fausto Piano et Salvatore Failla, deux ressortissants italiens enlevés en juillet dernier par les djihadistes libyens près d’un complexe pétrolier du géant ENI, dans la région de Mellitah, à l’ouest de Tripoli, aient récemment péri dans une fusillade près de Tripoli. Cette information est avancée sur la base de photos des victimes de la fusillade.

Les deux hommes faisaient partie des quatre Italiens qui avaient disparu sans laisser de traces, en juillet dernier. Les efforts de la diplomatie italienne pour les récupérer ont été compliqués par les violents combats qui ont suivi l’enlèvement de ces hommes. La région dans laquelle ils avaient été kidnappés a été le théâtre de violents combats nourris par la milice Fajr Libya qui, à son tour, a été attaquée par les djihadistes de l’Etat islamique.

Des sources occidentales ont indiqué que la bataille, qui s’est concentrée sur la localité de Sabrata, a été furieuse et aurait fait de nombreux morts.

Si l’information de leur mort se vérifie, les deux Italiens, qui travaillaient pour le compte de la société de construction italienne Bonatti, seraient des victimes collatérales des affrontements inter-libyens.

Le ministère italien des Affaires étrangères a annoncé que des vérifications étaient en cours, sachant que les corps des deux victimes n’ont pas encore été retrouvés en raison de la poursuite des combats.

Selon le parquet de Rome, qui avait ouvert l’été dernier, une enquête pour « enlèvement et séquestration dans le cadre d’une entreprise terroriste », les deux techniciens avaient été séparés de leurs deux autres collègues, Gino Pollicardo et Filippo Calcagno. Leurs corps seraient toujours entre les mains de miliciens libyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.