Italie : Le maire de Rome persiste et signe

Italie : Le maire de Rome persiste et signe

maire-romeLe maire de Rome, Ignazio Marino, a décidé de retirer sa démission, comme le prévoit la loi en vigueur, après l’avoir présenté il y a une vingtaine de jours, bien qu’il ne soit plus soutenu par le Parti Démocrate (PD), la formation politique au pouvoir en Italie et dont il est issu.

Dans un communiqué diffusé jeudi, la municipalité a annoncé que Marino a paraphé une lettre dans laquelle il retire sa démission. A titre de rappel, il l’avait présentée le lundi 12 octobre dernier à cause de son implication dans une affaire de notes de frais injustifiées. Pour rappel, Marino a été à maintes reprises, mêlé à des scandales, ce qui a certainement contribué à en faire l’un des hommes politiques les plus impopulaires d’Italie.

Pour ce qui est du « dinnergate », surnom donné au scandale des notes de frais injustifiées, ce n’était que la dernière affaire en date dévoilée par la presse locale après avoir révélé plusieurs autres affaires portant sur d’éventuelles gaffes et malversations d’Ignazio Marino. Depuis quelques mois, ce dernier était en froid avec le PD, qui le poussait même vers la sortie pour passer à autre chose à Rome et essayer de le faire oublier, lui et son impopularité.

A ce propos, le président du PD et commissaire du parti pour la ville de Rome, Matteo Orfini, s’est réuni hier après-midi avec les 19 conseillers de sa formation politique siégeant à la municipalité. D’après les médias, ces derniers se sont engagés à démissionner collectivement dans le cas où Ignazio Marino décidait de se maintenir à son poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.