Libye : vers la nomination d’un nouvel émissaire de l’ONU

Libye : vers la nomination d’un nouvel émissaire de l’ONU

martin-koblerLe secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a proposé mercredi de nommer l’Allemand Martin Kobler au poste d’émissaire des Nations Unies en Libye.

Au cours de cette semaine, ce diplomate chevronné devrait quitter son poste actuel de chef de la mission de maintien de la paix de l’ONU (Monusco) en République Démocratique du Congo (RDC).

Conformément aux procédures de l’ONU, le Conseil de sécurité est en droit de s’opposer à la proposition de nomination de Ban Ki-moon au plus tard aujourd’hui. Si ce n’est pas le cas, Martin Kobler, 62 ans, deviendra officiellement le nouvel émissaire des Nations Unies en Libye.

Avant de travailler, à partir de 2010, pour l’ONU, ce diplomate a d’abord occupé les fonctions d’ambassadeur d’Allemagne en Irak puis en Egypte.

Aux Nations Unies, Kobler a commencé par le poste d’émissaire adjoint pour l’Afghanistan avant de devenir émissaire spécial en Irak, de 2011 à 2013. Après quoi, il a été désigné à la tête de la Monusco en RDC, qui est la plus importante mission de maintien de la paix dans le monde. A ce poste, Martin Kobler a beaucoup travaillé pour le rétablissement de la sécurité et la lutte contre les groupes armés en collaboration avec les forces armées congolaises.

En Libye, cet habitué des missions difficiles aura pour tâche de contribuer au retour à la paix dans un pays déchiré entre deux administrations rivales, l’une siégeant à Tripoli et l’autre, reconnue par la communauté internationale, à Tobrouk (est).

Martin Kobler devrait succéder à l’Espagnol Bernardino Leon. Ce dernier était parvenu au début de ce mois à Skhirat (Maroc), à obtenir des différentes parties libyennes un accord sur la formation d’un gouvernement d’union nationale avant que les deux protagonistes ne se rétractent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.