Belgique : Skype traduit en justice par le parquet de Malines

Belgique : Skype traduit en justice par le parquet de Malines

skype-microsoft-belgiqueSkype, qui est le numéro un à l’échelle mondiale en matière de téléphonie via le web, est actuellement poursuivi au pénal par le parquet de la ville de Malines en Belgique. Cette instance reproche à ce géant de l’internet d’avoir enfreint une disposition légale belge portant sur les télécommunications. Une information amplement relayée mardi dernier par les journaux appartenant au groupe Mediahuis.

A en croire ces organes de presse locaux, le parquet a décidé de traduire cette multinationale en justice au motif qu’elle n’a pas donné aux enquêteurs l’autorisation d’accéder à des discussions privées entre deux personnes d’origine arménienne et soupçonnées d’être impliquées dans des activités de contrebande. Selon certaines investigations relatives à cette affaire, les deux suspects se seraient servis de Skype pour parler de la livraison de ces biens mal acquis. Des faits qui remonteraient à 2012. Il faut noter que les suspects auraient également utilisé le même moyen de communication dans le cadre d’autres « transactions ».

En guise de réponse, le leader mondial de la téléphonie en ligne a justifié son refus en mettant en avant le fait de ne pas être enregistré comme opérateur téléphonique en Belgique. Autrement dit, Skype estime ne pas être soumis aux lois en vigueur dans le royaume. Une affaire qui nécessitera fort probablement un certain délai avant de se décanter. En attendant, « la chambre du conseil a renvoyé le dossier devant le tribunal correctionnel », comme indiqué par le porte-parole du parquet de la localité de Malines, Theo Byl.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.