Syrie : la rébellion frappe au cœur de Damas

La rébellion armée a porté un coup dur au régime de Bachar Assad en tuant le ministre de la défense et d’autres responsables militaires et sécuritaires dans un attentat en plein Damas. Ajouté aux défections qui se multiplient et à l’insurrection qui gagne quasiment tout le pays, cet attentat montre clairement que la situation commence à échapper au clan Assad.

Encouragée par le soutien occidental et arabe qui la fournit en armes perfectionnées, la rébellion devient chaque jour plus audacieuse. De son côté, la pression diplomatique internationale affaiblit la marge de manœuvre du régime syrien. A tel point que l’offensive déclenchée par la rébellion contre la capitale Damas risque d’être le dernier épisode d’une guerre civile sanglante qui, en quelques mois, a fait des dizaines de milliers morts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *