Discours d’Ursula Von der Leyen sur l’Etat de l’Union européenne

Discours d’Ursula Von der Leyen sur l’Etat de l’Union européenne

Pour la deuxième fois, la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen a prononcé son discours annuel sur l’état de l’Union au Parlement européen à Strasbourg, mettant l’accent sur le succès de l’Europe dans la vaccination contre le Covid-19. 

Ursula Von der Leyen n’a pas manqué de souligner qu’à ce jour, plus de 70% de la population adulte en Europe a été vaccinée et que le continent a pu partager la moitié de son stock de vaccins avec plus de 130 pays. 

L’Union européenne va donner 200 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres d’ici mi-2022, s’ajoutant aux 250 millions de doses déjà promises. Ces dons se font principalement via le mécanisme de distribution international Covax, censé permettre à 92 Etats et territoires défavorisés de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères. 

A côté d’autres sujets comme le soutien à l’Afghanistan ou encore des impératifs de défense, notamment en matière de cyber-sécurité, la présidente de la Commission européenne s’est beaucoup attardée sur la situation économique de l’Union européenne. 

Ursula Von der Leyen a confirmé l’ouverture prochaine d’un débat sur la réforme des règles budgétaires européennes qui devrait aboutir à leur assouplissement, l’objectif étant de parvenir à un consensus sur la voie à suivre avant 2023, date à laquelle la Commission va réinstaurer le pacte de stabilité, qui avait été temporairement désactivé au début de la crise sanitaire, et qui limite les déficits publics dans les Etats membres, à 3% et la dette à 60% du Produit Intérieur Brut (PIB). 

La chute d’activité combinée aux dépenses des gouvernements pour protéger les entreprises et l’emploi ont provoqué de lourds déficits. Le ratio de la dette publique des 19 pays partageant la monnaie unique a atteint pour la première fois en 2020, le seuil symbolique de 100% du PIB, contre 86% en 2019. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *