Migrants : La marine libyenne pourrait « saisir » les navires des ONG

Migrants : La marine libyenne pourrait « saisir » les navires des ONG

La marine libyenne pourrait « saisir » les navires des ONG présents à proximité de ses eaux pour venir en aide aux migrants sans autorisation préalable, a-t-elle menacé suite à une altercation mercredi avec une ONG allemande.

« Cette fois-ci, nous avons évité l’escalade. Dans le futur, nous allons saisir les bateaux de ces ONG qui ne respectent pas la souveraineté libyenne », a prévenu le porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Kacem. Ce responsable a rappelé qu’une zone de recherche et de sauvetage (SAR), interdite sauf autorisation aux bateaux étrangers, en particulier ceux des organismes humanitaires, avait été créée le mois dernier au large de la Libye.

Toutefois, les gardes-côtes libyens ont abordé mercredi le navire de l’ONG allemande « Mission Lifeline », qui venait de sauver 52 migrants au cours de sa première intervention dans cette zone. « Ils (les gardes-côtes libyens) nous ont menacés en nous demandant de leur remettre les personnes, ce que nous avons refusé », a rapporté le président de cet organisme, Axel Steier. « C’est un réel acte de piraterie car ils sont montés sur notre bateau sans aucune autorisation », a-t-il poursuivi.

En réponse, le général Kacem a dénoncé les « campagnes de dénigrement conduites par les ONG contre la marine libyenne », expliquant que ce navire a essayé de s’enfuir avec un  garde-côte libyen à bord. Ce qui, selon lui, a poussa leur patrouille à tirer en l’air « pour obliger le bateau de l’ONG à s’arrêter ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *