Coup de filet antiterroriste de la police belge en Flandre

Coup de filet antiterroriste de la police belge en Flandre

police-belge-en-flandreLe parquet fédéral belge a annoncé avoir procédé à quatre inculpations pour participation aux activités d’un groupe terroriste au terme de quinze perquisitions menées mardi dernier, dans diverses villes du nord de la Belgique, dont Anvers, Deinze et Gand.

Ces perquisitions et arrestations ont été effectuées suite à une enquête sur le financement d’organisations djihadistes et le recrutement de combattants.

Le parquet a indiqué dans un communiqué, que certains des suspects sont «suspectés d’avoir voulu recruter des personnes pour qu’elles se rendent en Syrie en vue d’y rejoindre l’EI» (l’organisation Etat Islamique).

Ce coup de filet est intervenu dans le cadre d’un dossier du terrorisme ouvert par le parquet fédéral suite à une requête du juge d’instruction de Flandre orientale spécialisé en matière de terrorisme.

En outre, le parquet a précisé que cela n’avait aucun rapport avec les attentats du 22 mars dernier à Bruxelles, dans lesquels 32 personnes avaient été tuées.

«Ni armes ni explosif n’ont été retrouvés» au cours de l’ensemble des perquisitions, a-t-il mentionné. Ces perquisitions ont été effectuées sous la supervision de la police judiciaire fédérale de Flandre orientale (la province de Gand) avec l’appui d’Europol et des éléments de la police judiciaire fédérale d’Anvers.

D’après la presse belge, parmi les quatre personnes inculpées se retrouve le frère d’Hicham Chaib, un des leaders du groupe EI qui avait réalisé une vidéo de revendication des attentats de Bruxelles. Ce dernier est considéré comme l’un des plus proches collaborateurs de Fouad Belkacem, le fondateur du mouvement islamiste Sharia4Belgium.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *