Russie : Google accusé d’abus de position dominante

Russie : Google accusé d’abus de position dominante

russie-googleLe FAS (Service Fédéral Antimonopole), le gendarme russe de la concurrence, vient d’annoncer ce vendredi l’ouverture d’une enquête visant le groupe internet américain Google. Celui est accusé d’abuser de la position dominante de son système Androïd pour smartphone.

L’annonce de l’ouverture de l’enquête a été faite par le directeur du FAS Igor Artemev lors d’une intervention devant les députés. Les accusations contre le géant américain ont été portées par son rival Yandex. Ce dernier lui reproche principalement d’imposer aux constructeurs de téléphones fonctionnant sous Android d’installer toute une série de ses services et de faire de Google le moteur de recherche par défaut. Yandex va jusqu’à accuser le groupe américain d’interdire aux fabricants de téléphones d’installer avant la vente des applications Yandex telles que cartographie, courrier électronique, navigateur sur Internet, traducteur, service de taxis, horaires des transports en commun ou encore musique en ligne. S’il obtient gain de cause, Yandex sera en mesure de pré-installer ses applications sur les appareils mobiles et donc de booster sa part de marché sur ce secteur. Le FAS avait été saisi par Yandex depuis mercredi dernier selon les communications de la société russe. Ce n’est pas la première fois que le groupe californien est l’objet d’une telle procédure en Russie. En 2013, pas moins de 17 entreprises avaient déposé contre lui une plainte du même type devant la Commission européenne.

L’enjeu est de taille pour Yandex. La Russie est dans la moyenne avec 86% des téléphones vendus équipés du système Android pour 84% dans le monde. Avec une part de marché tournant autour de 60%, Yandex domine encore largement le marché russe du moteur de recherche. Mais ce chiffre est en déclin, notamment à cause du retard de la compagnie sur le marché des téléphones mobiles en pleine expansion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.