Allemagne : Vers la désintégration du mouvement Pediga ?

Allemagne : Vers la désintégration du mouvement Pediga ?

pegidaLe mouvement des Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident (Pediga) ne finit plus de perdre ses figures de proue. Après la démission de son leader la semaine dernière, cinq autres responsables ont fait de même mardi.

Tout a commencé la semaine dernière. Lutz Bachmann, responsable de Pediga, a été contraint de quitter son poste suite à la divulgation d’une de ses photos sur laquelle il était déguisé en Adolf Hitler. Du fait de ce retrait, Kathrin Örtel a pris la direction du mouvement. Un mandat qui ne sera qu’éphémère puisqu’elle fait partie du lot des responsables ayant démissionné mardi. La nouvelle responsable de cette formation politique a indiqué, sur la page Facebook de Pediga, avoir été victime de menaces. Elle s’est également plainte du harcèlement de la part de « photographes », qui se postaient autour de son domicile. Ce qui constitue également une des raisons de son retrait.

Dans la foulée, les démissions d’Achim Exner, Rene Jahn, Bernd-Volker Lincke et Thomas Tallacker ont été annoncées. Pediga a aussi décidé d’annuler son rassemblement du lundi prochain, évoquant, sur le même réseau social, des «raisons organisationnelles et juridiques ». Néanmoins, jusqu’à présent, celui du lundi 9 février reste maintenu.

Initiés en octobre dernier, les rassemblements hebdomadaires de Pediga, ayant lieu chaque lundi, ont suscité un engouement croissant en Allemagne.

Ces manifestations ont même battu leur record d’affluence en réunissant 25 000 personnes le lundi 12 janvier dernier à Dresde, juste après la série d’attaques terroristes perpétrées en France. Dimanche dernier, Pediga n’avait pas su rééditer cette performance à l’occasion de sa dernière manifestation en date, avec 17 000 personnes présentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.