Grande-Bretagne : Non aux sauvetages de migrants en Méditerranée

Grande-Bretagne : Non aux sauvetages de migrants en Méditerranée

Le ministère britannique des Affaires étrangères a annoncé mardi le refus de la Grande-Bretagne de soutenir les opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée des migrants qui tentent d’atteindre l’Europe.

sauvetage-migrantsL’annonce a été faite par Joyce Anelay, la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, en réponse à une question publiée par le site de la chambre des Lords le 15 octobre dernier. Le Foreign Office estime que les opérations de sauvetage créent un « facteur d’attraction » involontaire qui encourage plus de migrants à tenter la dangereuse traversée de la mer et conduisent donc à plus de morts. Mais la Grande-Bretagne n’entend pas pour autant renoncer à la lutte contre l’immigration clandestine préférant concentrer sa stratégie sur la lutte contre les passeurs dans les pays d’origine et de transit des migrants.

L’annonce des autorités britanniques survient la semaine où doit s’achever l’opération maritime italienne Mare Nostrum qui a permis le sauvetage en mer depuis un an de plus de 150 000 personnes. Pour lui succéder, l’Union européenne doit lancer à partir du 1er novembre prochain l’opération « Triton » en réponse à l’aide longtemps réclamée par l’Italie aux autres pays de l’UE dans la gestion du nombre croissant de migrants.

Le gouvernement du Premier ministre conservateur David Cameron se veut ainsi cohérent dans sa stratégie de réduction de l’immigration dont il a fait une de ses priorités. La réduction de l’immigration et la renégociation des termes de l’appartenance de la Grande-Bretagne à l’UE sont les axes choisis par David Cameron pour contrer le parti europhobe et anti-immigration UKIP (United Kingdom Independence Party),en pleine progression dans les sondages à l’approche des élections législatives de mai 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *