Allemagne : Baisse des prévisions de croissance

Allemagne : Baisse des prévisions de croissance

Comme il fallait s’y attendre, le gouvernement allemand a réduit de manière importante ses prévisions de croissance pour 2014 et 2015. Désormais, Berlin table sur respectivement 1,2 % et 1,3 %.

sigmar-gabriellDatant du dernier mois d’avril, les précédentes prévisions étaient de 1,8 % pour cet exercice et 2 % pour l’année prochaine. Quoi qu’il en soit, la révision opérée n’a rien de surprenant, tant, avant l’Exécutif, le Fonds Monétaire International (FMI), les établissements financiers et les principaux instituts économiques s’étaient d’ores et déjà adonnés à cet exercice. Ce revers économique s’explique par la crise en Ukraine, qui contrecarre les exportations allemandes. Celles-ci subissent également les effets néfastes du ralentissement économique de certains pays émergents et la crise économique dans la zone euro. Malgré tout, le ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel, ne perd pas son optimisme. « Les forces vives de la demande intérieure sont intactes », a-t-il souligné mardi. Et de poursuivre, « dès que l’environnement international s’éclaircira, la compétitivité des entreprises allemandes … pourra à nouveau jouer à plein et l’économie allemande renouera avec une trajectoire de croissance solide ».

Il sied de signaler que, même avec un taux de croissance de 1,2 % en 2014, l’Allemagne disposera de la plus forte croissance économique de la zone euro. En outre, celle-ci sera de loin supérieure au 0,1 % enregistré en 2013. Comme autres atouts, le marché de l’emploi demeure solide et les ménages devraient voir leurs revenus augmentés en 2014 et 2015. A l’opposé, d’après le baromètre ZEW du moral des milieux d’affaires et de l’investissement rendu public mardi, la confiance des entrepreneurs n’est pas au zénith.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.