L’Allemagne arme les Kurdes irakiens

L’Allemagne arme les Kurdes irakiens

La ministre allemande de la Défense, Ursula Von Der Leyen, a effectué jeudi un déplacement au Kurdistan irakien avec, comme objectif, d’échanger avec les autorités locales et les soldats allemands en charge de la coordination, de l’aide militaire et de la formation des éléments kurdes.

IRAQ-GERMANY-KURDS-DIPLOMACYPeu avant l’arrivée de Mme Von Der Leyen à Erbil, le premier avion contenant des armes létales destinées aux forces kurdes quittait Leipzig. Cet appareil contenait 27 tonnes d’armes et de munitions. Dans le même cadre, d’autres avions allemands chargés de matériel militaire tels que des gilets pare-balles s’étaient déjà envolés pour l’Irak. Ce n’était pas évident, pour Berlin, de décider de livrer de l’armement dans une zone de conflit.

Toutefois, sa volonté de plus s’impliquer lors d’interventions internationales a pris le dessus. Une première depuis la deuxième guerre mondiale de 1945.N’empêche, ces livraisons ont mis en lumière certaines lacunes de la Bundeswehr .Ainsi, au cours de son vol pour l’Irak, une équipe de militaires allemands a connu deux pannes d’avion l’obligeant de rester en Bulgarie. D’après un rapport de la Luftwaffe portant sur 254 avions, 150 de ces appareils ne sont pas en état de voler. On peut mieux comprendre pourquoi l’Allemagne éprouve des difficultés à répondre par l’affirmative aux appels de la communauté internationale.

Mme Von Der Leyen a profité de son passage pour visiter un camp de réfugiés afin de parler de l’investissement humanitaire de l’Allemagne. « Nous sommes déjà engagés avec cet envoi d’aide humanitaire et ces transports aériens, mais nous savons que ce n’est pas suffisant … », a-t-elle déclaré. Elle voulait faire allusion aux conditions de vie difficiles dans une région qui compte déjà un million de réfugiés qui ont reçu de Berlin 36 tonnes d’aide humanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.