Pologne : Encourager l’exploitation du gaz de schiste

Pologne : Encourager l’exploitation du gaz de schiste

pologne-gaz-schiste-encouragementLe Premier ministre polonais Donald Tusk a annoncé mardi que l’extraction de gaz de schiste sera exonérée d’impôts jusqu’en 2020. Vraisemblablement, la Pologne, qui dispose entre 800 et 2 000 milliards de m3 de réserves de gaz de schiste estimées,  table sur cette source  pour garantir son indépendance  .
Elle veut attirer des investissements dans l’exploitation du gaz de schiste. D’ailleurs, Donald Tusk a été on ne peut plus clair en déclarant devant les médias locaux que « Nous avons adopté des solutions destinées à encourager l’exploration de gaz de schiste ».
Parmi les différentes mesures prises figure l’exonération d’impôt en cas d’exploitation de cette source d’énergie jusqu’en 2020. Et, même après cette échéance, l’Etat polonais entend continuer à se montrer clément.Les impôts « ne devraient pas dépasser 40 % des revenus d’exploitation », a précisé le chef de gouvernement.
Jusqu’à présent, plus de 50 forages ont été effectués sur le territoire polonais. Et, en juillet dernier, une première extraction a même été tentée à titre d’expérimentation. Mais, le chemin  qui mène à l’exploitation semble encore long. En effet, 350 forages sont nécessaires pour ce faire. Cela ne semble pas décourager l’Exécutif, qui entend investir 12,5 milliards d’euros (16,7 milliards de dollars) dans ce projet d’ici à 2020. En parallèle, bon nombre de multinationales du secteur de l’énergie à l’instar de Chevron ou ConocoPhillips explorent le gaz de schiste en Pologne.
En matière d’énergie, la Pologne est largement dépendante d’importations de gaz, dont la majeure partie provient de la Russie. Sur sa consommation estimée à 15 milliards de m3 de gaz par an, deux tiers sont importés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.