Suisse : Montée de la restauration rapide

Suisse : Montée de la restauration rapide

suisse-restauration-rapideLa restauration rapide ne cesse de marquer des pas en Suisse. D’où, l’engouement des géants du secteur pour la Confédération helvétique.
Au cours de l’année dernière, McDonald’s, qui a récemment rendu publics ces chiffres de 2013 en Suisse, a ajouté à son réseau local, pas moins de trois nouveaux restaurants. Soit un total de 157 points de ventes sur le territoire national. Comme si cela ne suffisait pas, la multinationale américaine compte en ouvrir encore d’autres sur l’an 2014. L’on peut aisément comprendre les raisons de l’accroissement de son chiffre d’affaires qui a atteint 732,5 millions de francs suisses (827,7 millions de dollars), équivalant à une progression de 0,5 % en rythme annuel.
En termes d’ouverture de restaurants, Burger King a de loin mieux fait que McDonald’s. Cette firme dispose de 8 points de vente supplémentaires, soit un total de 37 restaurants en Suisse. Quant à Starbucks, il a inauguré 4 bistrots en 2013 pour 11 cafés en Suisse Romande. Par ailleurs, d’autres de leurs concurrents plus modestes ne sont pas en reste. C’est le cas, par exemple, de Subway, présent sur le marché romand depuis juillet dernier. Ne possédant que deux restaurants pour l’heure, ce spécialiste des sandwiches entend en ouvrir 5 autres d’ici l’été prochain.
Paradoxalement à cette montée des fastfoods, le marché global de la restauration a reculé l’année dernière de 3 % en Suisse. Ce, d’après une étude de l’association GastroSuisse. Cela peut s’expliquer par le déclin constaté particulièrement dans le secteur de la restauration traditionnelle.
Les enseignes de la restauration rapide ont trouvé les points sensibles de leur clientèle. Ces fastfoods essayent d’utiliser des produits locaux pour leur recette. Ainsi, 80 % des ingrédients des produits McDonald’s sont-ils purement suisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.