L’Italie privée du gaz libyen

italie-gaz-libienL’Italie pourrait être privée du gaz libyen pendant un certain temps .Une milice Amazigh, qui a pris le contrôle du terminal gazier de Millitah (ouest de la Libye), a décidé mercredi de fermer le Green Stream, gazoduc alimentant le pays européen.

Pour  des difficultés techniques, le gazoduc aurait été   déjà fermé, à en croire le porte-parole du groupe armé de la minorité Amazigh. En tout cas, celle-ci a déjà demandé à l’administration du site d’arrêter les fournitures gazières vers l’Italie. A noter que ce terminal gazier est géré par Millitah Oil and Gas, co-entreprise détenue par la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) et l’italien ENI. De ce point partent, au quotidien, 17 millions de m3 de gaz en Italie. Il avait été pris d’assaut mercredi par  des manifestants, vêtus de tenues militaires et munis de kalachnikovs.

Devant ce blocage, Paolo Scaroni, le responsable local de la compagnie pétrolière italienne, n’a pas eu d’autre choix que de suspendre les exportations vers l’Italie.Concernant les caractéristiques de la manifestation, le service de communication d’ENI n’a pas précisé s’il s’agissait d’un rassemblement pacifique ou  si les protestataires étaient armés. Quoi qu’il en soit, le porte-parole de la milice a tenu à s’expliquer sur cette dernière question. « Les armes sont destinées à notre auto-défense », a-t-il indiqué.

Pour rappel, les Amazigh militent notamment pour inscrire leur langue et leurs droits traditionnels et ethniques dans la Constitution libyenne en cours d’élaboration. Tout récemment, le Congrès général national libyen (CGN) avait ajourné l’examen d’une mesure allant dans le sens de leurs réclamations.C’est ce qui les a poussés à investir le terminal de Millitah, depuis maintenant, plus d’une semaine.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *