Allemagne. Des hauts et des bas dans la croissance économique

allemagneLes 4 principaux instituts économiques d’Allemagne ont publié jeudi leurs prévisions de croissance pour 2013 et 2014. S’ils estiment que la progression du PIB allemand sera plus faible que précédemment prévu au terme de cette année, ces instituts sont optimistes pour l’année prochaine.
Récemment, le gouvernement allemand avait revu à la baisse la croissance attendue en 2013. Il a été rejoint sur ce point par le DIW de Berlin, l’Ifo de Munich, l’IW de Halle et le RWI d’Essen. Ces 4 instituts économiques tablent à présent sur 0,4 % de croissance en 2013, soit la moitié de leurs prévisions d’avril dernier (0,8 %). Et, cette progression du PIB réajustée se rapproche sensiblement des 0,5 % annoncés par le Fonds Monétaire International (FMI). Quant à 2014, l’optimisme affiché par les 4 instituts défie toute concurrence. En effet, ils s’attendent à une croissance d’1,8 %, soit une baisse de 0,1 point par rapport à leur précédente prévision (1,9 %). Pourtant, le gouvernement allemand et le FMI se sont limités, pour la même période, respectivement à 1,6 % et 1,4 %.
Comme explication, les instituts  de conjoncture soutiennent que « l’économie allemande est face à une reprise, portée par la demande intérieure », mentionnent-ils dans leur communiqué conjoint. Ils ont également tenu compte de« l’environnement économique mondial qui s’améliore et une moindre insécurité » – ce qui stimule « les investissements» – et de « la consommation privée qui profite de perspectives d’emploi et de revenu favorables ».
A noter que les difficultés économiques mondiales et la crise dans la zone euro avaient eu un impact négatif sur les exportations allemandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.