Economie : le lent rétablissement de l’Espagne

chomage-en-espagneL’Espagne aborde 2014 avec des nouvelles optimistes, le chômage ayant enregistré pour la première fois depuis plusieurs mois une nette baisse en décembre par rapport au mois précédent, alors que les banques espagnoles sont officiellement sorties du plan d’aide octroyé par la zone euro en 2012.
Bien qu’il reste à un niveau élevé à 4,7 millions, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de -2,2 % en décembre par rapport au mois de novembre. Des chiffres que l’Espagne n’avait plus enregistré depuis qu’elle a plongé dans la crise en 2008. Ces performances n’auraient certainement pas été possibles sans l’injection par le Mécanisme européen de stabilité (MES) de plus de 41 milliards d’euros dans la quatrième économie de la zone euro. Toutefois, le fonds européen a annoncé le 31 décembre que le plan d’aide pour la recapitalisation du secteur bancaire espagnol prenait « fin avec succès » le même jour. Le fonds substantiel apporté par le  MES a permis la recapitalisation des banques espagnoles qui avaient été durement ébranlées par l’éclatement de la bulle immobilière et le début de la crise financière internationale. A présent que la tempête financière se calme progressivement,  l’Espagne, dans le sillage de l’Irlande, ne demandera pas de programme d’assistance supplémentaire aux pays de la zone euro. Une annonce qui fait écho à la reprise de la croissance dans le pays ibérique, même si cette augmentation reste à un niveau modeste de 0,1% au troisième trimestre 2013.
Malgré les bons chiffres de la fin 2013, les spécialistes ne s’attendent toutefois pas à une reprise significative avant plusieurs mois en Espagne, le chômage restant à un niveau élevé de 26% parmi les actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *