Algérie/UE: La levée des barrières tarifaires reportée à 2020

L’entrée en vigueur de la levée des barrières tarifaires entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), initialement programmée pour 2017 dans le cadre de leur Accord d’association, vient d’être reportée à 2020. L’accord d’association signé le 22 avril 2002 à Valence (Espagne) avant d’entrer en vigueur en 2005, prévoyait un démantèlement tarifaire graduel pour aboutir en 2017 à une zone de libre-échange entre l’Algérie et l’UE.

Après plus de deux années de consultations, les négociateurs algériens et européens se sont mis d’accord pour une révision du calendrier du démantèlement tarifaire de l’Accord d’association, précise-t-on jeudi au ministère algérien des Affaires étrangères algérien. L’accord en question, prévoit notamment « un report jusqu’en 2020 de la levée des barrières tarifaires pour une large gamme de produits industriels importés par l’Algérie du marché européen. C’est l’Algérie qui avait présenté une requête auprès de la Commission européenne, lui demandant une révision du calendrier de démantèlement tarifaire en vue d’assurer une meilleure protection à certaines filières industrielles en développement et de permettre aux entreprises algériennes de mieux se préparer à l’avènement de la zone de libre-échange avec l’UE, prévu désormais à l’horizon 2020. L’accord, qui devait entrer en vigueur en 2017 prévoit dans son volet agricole, un réaménagement de certains contingents préférentiels de l’Union européenne pour les produits agricoles, et produits agricoles transformés. Ces nouvelles dispositions, précise-t-on de même source, entreront en vigueur le 1er septembre 2012. Entre temps, le gouvernement algérien a signé une série de contrats avec des partenaires étrangers en vue de relancer l’industrie nationale qui ne contribuait qu’à hauteur de 5% du PIB en 2010. C’est sur la base de certaines inquiétudes d’acteurs économiques que le gouvernement algérien a demandé à la partie européenne de reporter le démantèlement graduel, jusqu’en 2020, des tarifs de deux listes de produits européens à l’importation en Algérie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.