François Hollande comblé, après la confortable victoire du PS aux législatives

Le président français, François Hollande a fait le plein en s’assurant la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Au lendemain du second tour des législatives françaises, Hollande a renouvelé sa confiance au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault et l’a chargé de former un nouveau gouvernement, a-t-on annoncé lundi à l’Elysée.

Le Parti socialistes du président François Hollande et ses proches alliés, ont remporté dimanche, au second tour des législatives, la majorité absolue à l’Assemblée nationale (chambre basse du parlement) avec 314 sièges sur 577. Selon les résultats définitifs du scrutin pour la métropole et quasi-définitifs pour les Français de l’étranger, le PS a remporté à lui seul, 280 sièges, contre 22 pour les divers gauches et 12 pour les formations de la gauche radicale. Le parti de François Hollande s’assure ainsi la majorité absolue et n’aura donc pas besoin des voix des Verts (17 sièges) et du Front de gauche (10 sièges) pour gouverner. Chez les partis de la droite (opposition), l’UMP du président sortant Nicolas Sarkozy, n’a pu glaner que 194 sièges, totalisant 229 en incluant ceux des divers partis centristes (14 sièges), des formations de droite (15) et des radicaux (6). L’extrême droite n’a eu que trois sièges, dont deux pour le Front national qui marque ainsi son retour, pour la première fois depuis 1997, à l’Assemblée nationale. Après sa reconduction à la tête de la primature, Jean-Marc Ayrault devrait annoncer au courant de cette semaine, probablement jeudi, la composition de sa nouvelle équipe. Les observateurs ne s’attendent pas à un grand chamboulement dans l’actuelle formation, dont les 25 ministres qui étaient candidats aux législatives, ont tous été élus et devraient normalement être maintenus à leurs postes au sein de l’exécutif. En se félicitant de la victoire du PS aux législatives, Jean-Marc Ayrault a notamment déclaré que « dans la période qui s’ouvre ce soir, et conformément aux encagements du président de la République, les prérogatives du Parlement seront scrupuleusement respectés, les droits de l’opposition garantis. Notre démocratie parlementaire sera ainsi restaurée », a-t-il promis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.