L’Algérie sur la ligne de mire d’Al-Qaïda

L’Algérie est désormais dans la ligne de mire du nouveau chef du Réseau terroriste Al Qaïda, qui profite de la chute de trois régimes autoritaires voisins immédiats de l’Algérie. Deux jours avant la diffusion des images ensanglantées du corps du guide libyen Mouammar Kaddafi, tué par balles ce jeudi à Syrte, le nouveau numéro Un d’Al-Qaïda, l’Égyptien Ayman al-Zawahiri a fait une nouvelle sortie sur l’Internet pour appeler les Libyens à fonder un régime conforme à la charia et inciter les Algériens à se révolter contre le régime en place.

Après un silence radio de près de deux mois, le nouvel émir d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri s’est manifesté à nouveau, à travers une vidéo de 13 minutes d’enregistrement, diffusée mardi sur un site Internet, et authentifiée par le centre américain de surveillance des sites islamistes (Site), pour appeler « le peuple d’Algérie à suivre » l’exemple libyen et tunisien. «Vos frères en Tunisie, puis en Libye ayant jeté leurs tyrans aux poubelles de l’Histoire, pourquoi ne vous révoltez-vous pas contre votre tyran », a-t-lancé à l’adresse des Algériens.
Zawahiri, 59 ans qui a succédé en juin dernier, au saoudien Oussama Ben Laden, après son assassinat début mai au Pakistan, par un commando américain, a dit à l’adresse des Algériens que « le gouvernement du président Abdelaziz Bouteflika a réussi à contenir des manifestations de contestation similaires à celles qui ont fait perdre le pouvoir au Tunisien Zine el-Abidine Ben Ali ».
Depuis la chute du régime libyen de Kadhafi, les autorités d’Alger sont sur le pied de la guerre. Les dirigeants d’Alger montrent de sérieuses inquiétudes quant au retour des vagues d’attentats qui avaient endeuillé le pays durant les années 90, en raison de la fuite du front libyen, d’importantes quantités d’armes, y compris les armes lourdes, des lance-roquettes du genre RPG et des missiles anti-aériens. Durant les affrontements en Libye, plusieurs dépôts d’armements délaissés sans surveillance, ont été dévalisés par les mercenaires. Entre 5 000 et 10.000 missiles sol-air, selon les estimations, ont disparu de la Libye et des rumeurs persistantes affirment qu’une bonne partie de ces armes serait tombée entre les mains des djihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi).
La tête de Zawahiri, l’homme le plus recherché actuellement dans le monde par les forces engagés en Afghanistan, est à prix 25 millions de dollars par les autorités américaines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.