Brouillage des TV arabes qui couvrent la révolution à Bahreïn

Plusieurs chaînes satellitaires arabophones sont victimes depuis plusieurs jours d’un brouillage Made in USA. La chaîne saoudienne Al-Arabiya a cessé de couvrir la révolte populaire des Bahreïni contre le régime en place. La couverture par la chaîne qatariote Al-Jazeera, a été réduite au minimum.
Les journaux télévisés des chaînes libanaises (Al-Manar NewTV, OTV, NBN), et la chaîne iranienne en arabe d’information continue (Al-Alam), qui sont désormais les seules à passer outre la censure américaine, sont brouillées sur le satellite ArabSat depuis le 24 février. L’administration Obama a opté pour ce moyen discret et pacifique pour éviter un ras-de marée des révolutions arabes qui risque fort de s’étendre à ses grands alliés au Moyen Orient et dans la rive sud de la Méditerranée.
Techniquement le brouillage est opéré depuis deux stations, l’une en Arabie saoudite et l’autre en Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.