Egypte : Rachid Mohamed Rachid à l’assaut des investissements internationaux

Source: psdtuts.com

L’Egypte nourrit de grandes ambitions pour ses échanges avec les pays méditerranéens, servies par une stratégie particulièrement agressive. Dans ce dispositif batailleur, Rachid Mohamed Rachid, le dynamique ministre du commerce et de l’industrie, occupe une place centrale.

Cet ancien entrepreneur accompli, s’atèle aujourd’hui à mettre en œuvre un audacieux programme de réformes visant à ouvrir l’Egypte au commerce et aux investissements internationaux. Rachid Mohamed Rachid, connu aussi pour ses solides relations dans les milieux économiques en Europe et outre-Atlantique, veille de près à la bonne marche des accords commerciaux préférentiels conclus par l’Egypte. Et, surtout, à l’accroissement des exportations égyptiennes. Il a été derrière la conclusion de nombreux accords commerciaux entre L’Egypte et des pays de son voisinage immédiat. Ainsi, l’accord de libre échange avec la Turquie, qui permet aux produits Egyptiens et Turcs un accès en franchise de droits aux marchés respectifs, est particulièrement prometteur. En Europe communautaire, L’Egypte continue également à faire des percées, portée par les perspectives que fait miroiter l’Union pour la Méditerranée (UPM), dont le Caire assure la coprésidence. Rien qu’avec la France, devenue le sixième partenaire commercial de l’Egypte, les échanges commerciaux ont grimpé à 2,28 milliards en 2009. Une hausse de 60% depuis 2005. Les investissements français en Egypte ne sont pas en reste. En moyenne annuelle, ils s’élèvent à 250 millions d’euros, et la plupart des grandes entreprises du CAC 40 sont présentes en Egypte. Le taux de croissance qui tourne habituellement autour de 5%, couplé à une amélioration progressive du climat des affaires depuis quelques années, est certainement pour beaucoup dans l’attractivité ascendante du marché égyptien, fort de 82 millions de consommateurs. En outre, Rachid Mohamed Rachid a patiemment élaboré au cours de ces dernières années, une approche de partenariat public-privé. La démarche consiste à associer les opérateurs économiques privés au processus de formulation des politiques gouvernementales. Sa longue expérience dans le monde des affaires, mais aussi sa formation en gestion dans de prestigieuses universités américaines, ont définitivement convaincu Rachid Mohamed Rachid que ce sont les membres de la communauté des affaires qui sont le mieux au fait des besoins de leur propre secteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.