Varsovie demande à Berlin 1 300 milliards d’euros au titre de réparations de guerre

Varsovie demande à Berlin 1 300 milliards d’euros au titre de réparations de guerre

Au cours de la présentation d’un rapport sur les pertes de la Pologne pendant la Deuxième guerre mondiale, cet Etat a sollicité auprès de l’Allemagne 1 300 milliards d’euros de dédommagement.

« C’est une somme importante de 6,2 trillions » de zlotys (1 300 milliards d’euros) », a précisé lors de cette conférence le vice-premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski. Dans la foulée, cette autorité a estimé que le processus avant que Varsovie ne bénéficie de ces réparations serait « long et difficile ».

Dans cette somme, « une partie très sérieuse est la compensation de plus de 5,2 millions de Polonais morts », dont près de la moitié étaient de confession religieuse juive, d’après l’Institut polonais de la mémoire nationale.

Suivant le rapport, 2,1 millions de ressortissants polonais avaient été déportés pour travaux sur le territoire de l’Allemagne nazie. Chaque ouvrier a presté, en moyenne, durant deux ans et neuf mois. A cause du conflit armé, d’essais pseudo-médicaux et de la rétention dans des camps de concentration, 590 000 Polonais se sont retrouvés en situation de handicap. Entre 1939 et 1945, ce pays a perdu 50 % de ses juristes, 40 % de ses médecins et 35 % de ses enseignants universitaires.

Les pertes relatives aux biens culturels et artistiques ont été estimées à 4 milliards d’euros et celles liées au secteur bancaire, à 18,8 milliards d’euros. Quant aux pertes du secteur des assurances, elles ont été évaluées à 7,2 milliards d’euros. Pour ce qui est des pertes matérielles, elles ont été chiffrées à 170 milliards d’euros.