Le président brésilien se félicite d’une opération policière sanglante dans une favela de Rio de Janeiro

Le président brésilien se félicite d’une opération policière sanglante dans une favela de Rio de Janeiro

Le chef d’Etat brésilien, Jair Bolsonaro a adressé ses félicitations aux «guerriers» qui ont effectué une descente policière musclée dans une favela du nord de la ville de Rio de Janeiro, au cours de laquelle 25 personnes ont été abattues.

«Bravo aux guerriers qui ont neutralisé au moins 20 marginaux liés au trafic de drogue après avoir été attaqués durant une opération contre les chefs d’une faction criminelle », a posté mardi soir sur Twitter le dirigeant d’extrême-droite. 

Ce dernier a exprimé son indignation suite à « l’inversion de valeurs d’une partie des médias », qui « exempte les malfrats de toute responsabilité » dans ce drame. 

« La gauche ne veut pas que vous vous rendiez compte de la réalité du trafic de drogue au Brésil», a-t-il poursuivi, assurant qu’«ils diabolisent la police et traitent les criminels comme s’ils étaient des victimes, et non pas des bandits cruels lourdement armés qui méprisent les lois, oppriment, extorquent, menacent et tuent n’importe qui sans la moindre crainte ».

Le président Bolsonaro a néanmoins regretté le décès d’une femme «innocente», Gabrielle Ferreira da Cunha. Cette résidente de 41 ans a été abattue à son domicile par une balle perdue. Elle a été inhumée mercredi.