Le président égyptien nomme le copte Boulos Fahmy à la présidence de la Cour Constitutionnelle

Le président égyptien nomme le copte Boulos Fahmy à la présidence de la Cour Constitutionnelle

Le président égyptien Abdel-Fattah Al-Sissi a nommé son Conseiller, Boulos Fahmy Iskandar à la présidence de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). 

Boulos Fahmy Iskandar, 65 ans, qui devient ainsi le premier magistrat copte à accéder à la direction de la plus haute juridiction du pays des pharaons, avait prêté serment le 9 février dernier, devant le chef d’Etat égyptien. 

Suivant ses prérogatives, ce dernier désigne le président de la Cour Constitutionnelle parmi les 5 vice-présidents les plus anciens de cette instance. Le juge-président demeure en fonction durant un mandat de 4 ans, non renouvelable, ou jusqu’à ses 70 ans, âge de la retraite.

Le magistrat Iskandar a intégré le parquet général en 1978, où il a occupé diverses fonctions et gravit les échelons jusqu’à atteindre la présidence de la Cour d’appel du Caire en 2001. C’est en 2010 qu’il sera nommé vice-président de la Haute Cour Constitutionnelle. 

Deux ans plus tard, il est contraint de quitter son siège, sur la base de la Constitution de 2012, afin de regagner son ancienne fonction à la présidence de la Cour d’appel du Caire. En 2014, il est à nouveau nommé vice-président de la HCC, avant d’être promu à la présidence le 9 février 2022.