Le dossier Nord Stream 2 continue de séparer Biden et Scholz

Le dossier Nord Stream 2 continue de séparer Biden et Scholz

Le président américain, Joe Biden, a eu lundi à la Maison Blanche des entretiens avec le chancelier allemand, Olaf Scholz, affichant une entente autour de nombreux sujets évoqués, néanmoins le gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne, demeure un point de divergence entre les deux pays.

Le président démocrate et le chef du gouvernement allemand ont exprimé lundi à Washington, leur satisfaction de la convergence de leurs points de vue sur la crise ukrainienne. Mais ce n’était pas le cas en ce qui concerne le gazoduc Nord Stream 2.

« Si la Russie envahit (l’Ukraine), cela veut dire des chars et des troupes qui traversent la frontière de l’Ukraine, encore une fois. Alors il n’y aura plus de Nord Stream 2. Nous y mettrons fin», a déclaré le président à propos de ce gazoduc russe qui devrait approvisionner l’Allemagne en gaz naturel. Cet ouvrage est déjà construit mais il n’est pas encore opérationnel.

Son invité n’a pas été aussi tranchant sur cette question lors d’une conférence de presse commune, se contentant de dire que Washington et Berlin sont « absolument unis » sur les sanctions à infliger à Moscou si jamais ses troupes attaquaient l’Ukraine. 

Olaf Scholz a pris soin de ne pas mentionner nommément le gazoduc Nord Stream 2, estimant pour sa part, qu’il ne fallait « pas mettre sur la table » d’emblée l’ensemble des mesures de représailles possibles.