Les Emirats arabes unis annoncent l’interception de deux missiles tirés par les Houthis

Les Emirats arabes unis annoncent l’interception de deux missiles tirés par les Houthis

Le ministère émirati de la Défense a déclaré que le pays avait détruit ce lundi deux missiles balistiques tirés par les Houthis du Yémen. Ces missiles semblent avoir tiré en riposte à plusieurs frappes menées par la coalition saoudienne vendredi dernier, et qui ont fait une soixantaine de morts au Yémen. 

Dans son communiqué, le ministère fait savoir que cette attaque n’a pas fait de victimes et que les restes des missiles balistiques interceptés et détruits, qui visaient la capitale Abou Dhabi, ont chuté dans différents endroits de l’Emirat d’Abou Dhabi. 

Les Emirats, qui font partie d’une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite qui soutient depuis 2015 le gouvernement du Yémen contre les houthistes appuyés par l’Iran, ont attribué cette attaque aux rebelles houthistes au Yémen. Dimanche, les médias officiels saoudiens ont rapporté qu’un missile balistique tiré par les Houthis avait frappé le sud de l’Arabie saoudite, blessant légèrement deux personnes.

L’attaque de ce lundi est la deuxième contre les Emirats arabes unis menée par les Houthistes en une semaine. Lundi dernier, trois personnes ont été tuées et six autres blessées après que trois camions-citernes transportant du carburant aient été détruits par des drones près de l’aéroport d’Abou Dhabi, une attaque revendiquée par les Houthis.

La coalition avait répondu à cette attaque par des frappes vendredi qui ont causé la mort d’une soixantaine d’adultes et de trois enfants selon l’Organisation non gouvernementale Save the Children. Le conflit au Yémen, qui s’est intensifié ces dernières semaines avec une augmentation des raids de la coalition militaire et des offensives au sol des forces gouvernementales, a fait quelque 377 000 morts.