La police allemande interpelle des miliciens extrémistes à la frontière avec la Pologne

La police allemande interpelle des miliciens extrémistes à la frontière avec la Pologne

Les forces de l’ordre allemandes ont mis la main dans la nuit du samedi à dimanche, sur un véritable arsenal de guerre lors de leur opération contre un groupe armé d’extrême-droite qui voulait organiser lui-même des patrouilles le long de la frontière avec la Pologne pour expulser les clandestins tentant de s’introduire sur le territoire allemand.

Les individus interpellés étaient connus pour faire partie de la mouvance d’extrême-droite Der Dritter Weg (Troisième voie). En tout, une cinquantaine de personnes en provenance de la région de Brandebourg, de Berlin et de Bavière ont été interceptées non loin de la localité frontalière de Guben. Tous font désormais l’objet d’une interdiction de séjour dans la région. 

L’Allemagne a constaté, depuis le début de l’été, une hausse des migrations en provenance du Moyen-Orient et passant par la Biélorussie vers le continent européen. De son côté, l’Union Européenne (UE) a reproché au chef d’Etat biélorusse, Alexandre Loukachenko de se servir des clandestins pour contester les mesures punitives prises par Bruxelles à l’encontre de son pouvoir répressif.

Dans ce contexte, le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a annoncé dimanche un renforcement des contrôles au niveau de la frontière avec la Pologne, avec déjà 800 agents de police déployés en renfort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.