Pyongyang teste un nouveau missile de croisière longue portée

Pyongyang teste un nouveau missile de croisière longue portée

La Corée du Nord a effectué avec succès des tirs d’essai d’un nouveau « missile de croisière longue portée» durant le week-end, a rapporté dimanche, l’agence de presse officielle KCNA.

Ces tirs réalisés samedi et dimanche ont eu lieu en présence de hauts responsables nord-coréens selon KCNA qui précise que les missiles ont parcouru avec succès, une trajectoire de 1.500 kilomètres, avant d’atteindre leur cible qui n’a pas été spécifiée. 

Les derniers tirs de ces missiles de croisière par la Corée du Nord remontaient à mars dernier, en mer du Japon. En violation des résolutions de l’Organisation des Nations unies, ils avaient été interprétés comme un signe de défi à l’égard de l’administration du président des Etats-Unis, Joe Biden, en place depuis janvier. 

Pour les pays de la région, le missile testé ce week-end représente une menace considérable. Fait pour passer sous les radars et capable d’atteindre des cibles en Corée du Sud et au Japon, ce missile pourrait être chargé de têtes nucléaires si la Corée du Nord arrive à les miniaturiser suffisamment. 

L’annonce de ces tirs survient quelques jours après que la Corée du Sud a annoncé un tir d’essai d’un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de sa propre fabrication. 

Les sanctions internationales contre la Corée du Nord pour ses programmes balistiques et nucléaires n’ont pas empêché le pays de rapidement développer ces dernières années ses capacités militaires sous la direction de Kim Jong-un, de procéder à plusieurs essais nucléaires et de tester avec succès des missiles balistiques capables d’atteindre les Etats-Unis. 

En même temps, les pourparlers sur le nucléaire avec Washington sont suspendus depuis l’échec du sommet de Hanoï, en février 2019 entre Kim Jong-un et Donald Trump. Pyongyang n’a pas encore donné suite à la main tendue de la nouvelle administration Biden, qui a promis une «approche pratique, calibrée», avec des efforts diplomatiques pour inciter Pyongyang à abandonner son programme d’armement nucléaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *