Espagne : Le chef de file de la gauche radicale quitte le gouvernement de coalition

Espagne : Le chef de file de la gauche radicale quitte le gouvernement de coalition

A la surprise générale, Pablo Iglesias, le chef du parti de gauche radicale Podemos, a annoncé hier lundi son intention de quitter le gouvernement de coalition avec les socialistes, afin de se concentrer sur les élections de la région de Madrid. 

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Pablo Iglesias a déclaré avoir transmis au Premier ministre, Pedro Sanchez sa décision de quitter son poste au sein du gouvernement quand commencera la campagne électorale pour les élections du 4 mai dans la région de Madrid, pour lesquelles il va se présenter. 

L’actuelle ministre du Travail, Yolanda Diaz le remplacera à la vice-présidence du gouvernement et en tant que candidate du parti lors des prochaines législatives prévues en 2023. 

Ancien professeur de sciences politiques âgé de 42 ans, Pablo Iglesias est le fondateur et le numéro Un du parti Podemos depuis sa création en 2014. Son départ, un peu plus d’un an après la formation du premier gouvernement de coalition dans le pays depuis la fin de la dictature franquiste est un véritable coup de théâtre politique en Espagne. Des observateurs l’attribuent à des tensions grandissantes au sein de la majorité avec les socialistes de Pedro Sanchez. 

Alors que Podemos est en perte de vitesse, Pablo Iglesias a l’intention de prendre à la droite la région la plus riche du pays, qu’elle dirige depuis plus de 25 ans, alors que, selon de nombreux analystes, tout le monde donne la gauche battue à Madrid. Il devra pour cela battre Isabel Diaz Ayuso, la figure montante de la droite populiste et sans complexes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.