L’administration Biden bloque des ventes d’armes à Ryad et des chasseurs F-35 à Abou Dhabi

L’administration Biden bloque des ventes d’armes à Ryad et des chasseurs F-35 à Abou Dhabi

L’administration Biden a suspendu des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et de chasseurs F-35 aux Emirats Arabes Unis (EAU) pour «réexaminer» la décision prise au cours du mandat de l’ex-président américain, Donald Trump, a fait savoir mercredi le Département américain des Affaires étrangères.

D’après un responsable, le gouvernement américain «suspend temporairement la mise en œuvre de certains transferts et ventes en cours de matériel de défense américain, pour permettre aux nouveaux dirigeants de les réexaminer», et «faire en sorte que les ventes d’armes par les Etats-Unis répondent à nos objectifs stratégiques».

Cette décision porte, entre autres, sur des munitions de précision promises au gouvernement saoudien et des F-35 d’ores et déjà cédés aux EAU en contrepartie de la reconnaissance par ce pays du Golfe de l’Etat d’Israël, sous le président Trump. 

Pour rappel, l’Arabie saoudite, un des proches alliés de Washington, est à la tête d’une coalition militaire arabe intervenant au Yémen en appui aux autorités de Sanaa qui font face à la rébellion des Houthis, soutenus par Téhéran. Il est à noter que les Emirats Arabes font partie de cette coalition.

Depuis longtemps, les démocrates et certaines personnalités politiques républicaines condamnent l’appui qu’apportent les Etats-Unis à la coalition militaire arabe, à qui il est reproché bon nombre de bavures contre les civils au Yémen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.