Le vaccin russe contre la Covid-19 soumis à une préqualification de l’OMS

Le vaccin russe contre la Covid-19 soumis à une préqualification de l’OMS

Le fonds souverain russe, impliqué dans le développement du vaccin anti-covid-19, a annoncé hier mardi que la Russie avait soumi à l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) une demande « pour un enregistrement accéléré et une préqualification » de son premier vaccin «Spoutink V».

Dans un communiqué, les autorités de Moscou ont indiqué que la Russie « est l’un des premiers pays au monde à demander à l’OMS la préqualification de son vaccin contre le nouveau coronavirus » et que, « dans le contexte de la pandémie, l’enregistrement accéléré du vaccin selon la procédure de l’OMS, le rendra accessible à tous, dans un délai plus court par rapport aux procédures conventionnelles».

Interrogé à ce sujet, l’OMS a indiqué que les soumissions pour « présélection ou inscription dans le cadre de procédures d’utilisation d’urgence » étaient «confidentielles», précisant que «si un produit soumis pour évaluation est jugé conforme aux critères d’inscription sur la liste, elle en publiera les résultats à grande échelle».

Si une présélection réussie permettra en effet au vaccin Spoutnik V d’être inclus dans la liste de médicaments utilisés par les pays pour les achats en gros de médicaments, l’OMS insiste sur le fait qu’elle n’a pas encore pré-qualifié de vaccin Covid-19, ni publié de liste d’utilisation d’urgence.

Début août, la Russie a annoncé avoir développé et enregistré le « premier » vaccin contre le Covid-19 mis au point par le centre de recherches moscovite Gamaleïa avec le ministère russe de la Défense, annonçant ainsi la fin de la phase finale des essais cliniques.

Ce vaccin a été perçu avec scepticisme dans le monde, notamment parce qu’il n’avait pas atteint la phase finale des essais au moment de l’annonce de sa mise au point.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.