Italie : Le bateau humanitaire «Alan Kurdi» accoste finalement en Sardaigne, avec 125 clandestins à bord

Italie : Le bateau humanitaire «Alan Kurdi» accoste finalement en Sardaigne, avec 125 clandestins à bord

Le navire humanitaire «Alan Kurdi» a accosté jeudi à Arbatax en Sardaigne, avec à son bord, 125 clandestins sauvés en Méditerranée, a rapporté l’ONG Sea-Eye. 

Pendant un temps, ce bateau humanitaire avait mis le cap sur le port français de Marseille, avant d’atteindre le port italien d’Arbatax où il a reçu l’autorisation des autorités portuaires de jeter l’ancre et d’attendre de plus amples instructions», indique dans un communiqué, l’ONG Sea-Eye. 

Cette ONG, qui a affrété le navire humanitaire «Alan Kurdi», a déclaré par la suite, ne pas savoir si Arbatax constituerait un « port sûr », autrement dit si les migrants rescapés, dont des enfants mineurs, seraient ou non autorisés à mettre leurs pieds à terre.

A noter, que huit passagers du bateau, dont un bébé âgé de cinq mois, ont été, tout de même,  évacués pour des raisons de santé, par les gardes-côtes italiens. Par contre, plus de 50 enfants demeurent à bord du  navire, d’après Sea-Eye.

Dans le droit maritime international, le principe du débarquement de personnes sauvées des eaux dans le « port sûr » le plus proche est généralement synonyme, dans le cadre d’opérations de sauvetage en Méditerranée centrale, de confier au gouvernement italien ou maltais le premier accueil des clandestins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.