Le Roi Mohammed VI évoque un retour éventuel à un confinement total au Maroc  

Le Roi Mohammed VI évoque un retour éventuel à un confinement total au Maroc  

Le Roi du Maroc, Mohammed VI a adressé ce jeudi à 21h00 (heure locale) à l’occasion du 67è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, un discours à la Nation, entièrement consacré aux derniers développements de la pandémie du coronavirus dans le Royaume, appelant ses sujets au strict respect des mesures de protection pour éviter un retour éventuel à un confinement total des populations.

« L’Histoire du Maroc est ainsi richement tissée d’événements qui portent témoignage de la symbiose parfaite entre le Trône et le peuple, toujours unis face aux vicissitudes du temps », a rappelé le Souverain marocain, soulignant que «c’est l’état d’esprit qui, lors des premières phases de la pandémie du Covid-19, a animé les Marocains qui ont alors fait preuve d’engagement et se sont collectivement engagés».
Néanmoins, a-t-il déploré, «en dépit des efforts déployés, la pandémie fait toujours rage et le combat, inachevé encore, s’inscrit toujours dans un contexte difficile et sans précédent ».
Après avoir mis en évidence le nombre croissant des cas de contamination et des décès parmi les citoyens et le corps médical, le Roi Mohammed VI a prévenu que «la dégradation de la situation sanitaire ne porte guère à l’optimisme à cette date. Et quiconque, cher peuple, te dit le contraire est un affabulateur ».
Le souverain a encore relevé qu’«au lendemain du déconfinement, le nombre des cas confirmés, celui des cas graves et celui des décès ont augmenté, en peu de temps, plus de trois fois, par rapport à la période de confinement » et le nombre d’infections parmi le personnel soignant est passé de 1 cas par jour durant la période de confinement, à 10 cas tout récemment.
«Si cette tendance haussière perdure, a-t-il mis en garde, la Commission scientifique chargée du suivi de l’évolution du Covid-19 pourrait préconiser un retour au confinement, voire un durcissement des mesures sanitaires».
Et le Souverain marocain de conclure que «dans l’hypothèse où, Dieu nous en garde, cette décision difficile devait être prise, ses répercussions sociales et économiques seraient rudes pour l’ensemble des citoyens».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.