Bujumbura compte demander à Berlin un gros chèque pour les dégâts de l’ère coloniale

Bujumbura compte demander à Berlin un gros chèque pour les dégâts de l’ère coloniale

Le gouvernement burundais est en passe de demander un important dédommagement à l’Allemagne pour son passé colonial. Dans cette optique, un rapport d’experts nommés par le sénat burundais sera bientôt publié.

Les conclusions des auteurs du document évoquent une indemnisation équivalant à 36 milliards d’euros (40 milliards de dollars). Les mêmes experts, dont le collectif est composé d’historiens, d’anthropologues et d’économistes, ont parlé d’une demande de réparation culturelle, qui consisterait en la restitution d’archives et d’objets dérobés par les colons.

« L’important n’est pas d’obtenir gain de cause mais tout simplement qu’ils sachent qu’ils nous ont causé un tort que nous avons enduré pendant des années », a soutenu le porte-parole du sénat, Gaby Bugaga. Le Burundi a été sérieusement déchiré par la distinction d’identités ethniques entre Hutu et Tutsi, particulièrement sous Albert Ier, roi des Belges, ont jugé les auteurs du rapport.

Dans le même registre, le gouvernement allemand est en train de boucler des échanges avec la Namibie sur le génocide des Héréros et des Namas. Windhoek sollicite un dédommagement financier et des excuses publiques de la part de Berlin. Rappelons qu’à l’époque, l’Afrique orientale allemande englobait non seulement le Burundi mais aussi le Rwanda et certaines portions de la Tanzanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.