Le Royaume-Uni compte reprendre la vente d’armes à l’Arabie Saoudite

Le Royaume-Uni compte reprendre la vente d’armes à l’Arabie Saoudite

Londres compte reprendre bientôt les livraisons d’armes et d’équipements militaires au gouvernement saoudien, a annoncé mardi la ministre britannique du Commerce international, Liz Truss. 

Un an auparavant, le Royaume-Uni avait suspendu ces opérations, craignant un usage éventuel de ce matériel par les forces saoudiennes au Yéménite où s’affrontent les forces loyales au gouvernement en place aux insurgés houthis, des chiites pro-iraniens.

Plus précisément, les autorités britanniques avaient suspendu les ventes d’armes au Royaume-Uni le 20 juin 2019, suite à une décision de la cour d’appel de Londres affirmant la non-conformité de ces opérations par rapport au droit international, compte tenu de l’implication de Ryad dans la guerre au Yémen.

A propos, l’Arabie saoudite dirige, depuis 2015, une coalition militaire arabes qui soutient les troupes loyales au gouvernement yéménite dans leur guerre contre les insurgés Houthis pro-Téhéran. Cette guerre, qui a coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes, a donné lieu à la pire crise humanitaire au niveau mondial, d’après l’ONU.

Toutefois, dans une lettre destinée au Parlement, Mme Truss a déclaré mardi que l’exécutif jugeait que les autorités saoudiennes avaient dorénavant «la sincère intention et la capacité de se conformer au droit international humanitaire (DIH)». 

«Il n’y a pas de risque évident que l’exportation d’armes et d’équipements militaires (britanniques) vers l’Arabie saoudite puisse être utilisé pour commettre une violation grave du DIH », précise le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.