Les Palestiniens mettent fin à la coopération sécuritaire avec les Etats-Unis

Les Palestiniens mettent fin à la coopération sécuritaire avec les Etats-Unis

Saëb Erakat, le négociateur en chef des Palestiniens, a déclaré hier jeudi, lors d’une visioconférence avec un petit groupe de journalistes, que les services de sécurité palestiniens vont cesser de partager des informations avec la CIA en guise de protestation contre une possible annexion de pans de la Cisjordanie par Israël. 

Selon ce haut responsable de l’Autorité palestinienne, l’Agence centrale de renseignement américain a été notifiée 48 heures auparavant que l’accord avec elle n’est plus en vigueur. Il n’a toutefois pas détaillé l’impact concret d’une rupture de la relation sécuritaire entre l’Autorité palestinienne et les Etats-Unis. 

Les déclarations de Saëb Erakat font suite à celles, de Mahmoud Abbas, le président palestinien qui a renouvelé le 19 mai dernier, ses menaces de mettre fin à la coopération sécuritaire avec Israël, là aussi sans donner de détails sur les conséquences pratiques de son annonce. 

L’Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas avait coupé les ponts en 2017 avec l’administration du président américain Donald Trump lorsque celle-ci avait reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, mais elle maintenait certaines relations non-politiques, dont la coordination entre les services de renseignements palestiniens et la CIA. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.