Maroc : Le Roi lance à Agadir un programme de développement urbain de 6 MMDH 

Maroc : Le Roi lance à Agadir un programme de développement urbain de 6 MMDH 

Le Roi Mohammed VI, a présidé mardi, la cérémonie de lancement du Programme de développement urbain d’Agadir (2020-2024), auquel est affectée une enveloppe budgétaire de 6 milliards de Dirhams (MMDH).

Il s’agit d’un projet structurant qui amorce une nouvelle étape dans la promotion du rôle de la ville d’Agadir, en tant que pôle économique intégré et locomotive de toute la région du Souss-Massa.

Ce programme est appelé à renforcer l’attractivité de la ville en tant que destination touristique nationale et internationale, à améliorer les indices de développement humain et les conditions de vie des populations, notamment des habitants des quartiers sous-équipés, à renforcer les infrastructures de base et le réseau routier de la ville pour une mobilité meilleure.

Dans sa présentation de ce projet d’envergure devant le souverain, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit a mis l’accent sur les atouts économiques dont regorge la région et ses énormes potentialités qui la prédisposent à s’ériger en un véritable pôle économique plus attractif et plus compétitif.

Ce programme comporte plusieurs volets, notamment la réalisation de la première ligne du bus à haut niveau sur un linéaire de 15,5 km, la réalisation de la première tranche de la voie de contournement Nord-Est d’une longueur de près de 25 km, reliant l’aéroport d’Agadir Al-Massira au port commercial de la ville ainsi que l’aménagement d’ouvrages d’art et de nouvelles entrées de la ville à partir de cette future voie ainsi que l’élargissement et la réhabilitation de la voie expresse.

Au plan touristique, la ville d’Agadir, deuxième destination touristique du Maroc après Marrakech, connaitra un aménagement urbain de sa zone touristique, la réhabilitation de sa corniche et la réalisation de divers autres équipements publics.

Ledit programme comporte également des projets de préservation de l’environnement et d’aménagement des espaces verts, dont entre autres, la création de plusieurs parcs, dont celui de Tikiouine de 28 hectares, et d’Al Inbiâat (25 ha).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.