Berlin détient des preuves de la collaboration de Huawei avec les renseignements chinois

Berlin détient des preuves de la collaboration de Huawei avec les renseignements chinois

Les autorités allemandes détiennent des preuves de la collaboration du géant des Télécoms Huawei avec les services de renseignements chinois, a révélé mercredi le quotidien allemand Handelsblatt.

«A la fin 2019, des renseignements nous ont été transmis par les Etats-Unis, selon lesquels Huawei a coopéré de manière avérée avec les autorités de sécurité chinoises», a mentionné le quotidien en se référant à un document confidentiel de la diplomatie allemande, mais jusqu’à présent ni le gouvernement allemand, ni l’entreprise chinoise n’ont commenté cette information.

Les informations relayées par ce journal devraient alimenter les discussions houleuses en cours au sein de l’exécutif allemand au sujet d’écarter ou non ce géant chinois des télécoms du déploiement, outre-Rhin, d’un réseau mobile de cinquième génération (5G).

L’administration américaine accuse Huawei d’espionnage en faveur du gouvernement chinois et appelle ses alliés à ne pas s’attacher ses services pour déployer leurs réseaux 5G. En réaction, l’équipementier nie en bloc ces allégations.

Le SPD, qui fait partie de la coalition gouvernementale en compagnie de la CDU-CSU, plaide pour l’exclusion de Huawei alors que ses partenaires conservateurs sont partagés. 

Pour leur part, les opérateurs allemands, qui, tous, font partie de la clientèle du spécialiste chinois des équipements de réseaux, soulignent qu’une éventuelle interdiction de Huawei donnerait lieu à des retards considérables pour le déploiement de la 5G et coûterait des milliards d’euros supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.