Le gouvernement allemand décide l’expulsion des criminels dangereux vers la Syrie

Le gouvernement allemand décide l’expulsion des criminels dangereux vers la Syrie

Le gouvernement allemand a décidé d’autoriser de nouveau les expulsions des réfugiés syriens fichés comme des «criminels dangereux» vers leur pays d’origine, alors que ces expulsions étaient jusqu’à présent interdites à cause de la situation dangereuse qui prévaut en Syrie.
Il s’agit d’une brèche dans l’interdiction de principe des expulsions, renouvelée chaque semestre depuis des années, vers ce pays. « Il y aura une interdiction des expulsions vers la Syrie, à l’exception des crimes graves», a déclaré Hans-Joachim Grote, le président de la conférence des ministres de l’Intérieur, rapporte l’agence de presse DPA.
«Comment pouvons-nous justifier auprès des gens ici que quelqu’un qui a commis un crime grave puisse garder son statut protecteur de réfugié ? A un moment donné, ces droits que nous accordons peuvent également être perdus», a-t-il poursuivi.
Toutefois, cette volonté politique doit se confronter à des difficultés d’ordre pratique, a-t-il nuancé, précisant que «nous n’avons actuellement aucun interlocuteur en Syrie, c’est la difficulté». «Mais la volonté d’expulser les criminels vers la Syrie et l’Afghanistan est bien là», a assuré Grote.
En outre, si cette décision a été prise de manière collective, elle demeure un accord de principe qui doit faire l’objet de discussions dans chaque Land, compétent sur les questions de la migration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.