Rome autorise le navire Open Arms de débarquer les 62 migrants à son bor

Rome autorise le navire Open Arms de débarquer les 62 migrants à son bor

Le gouvernement italien a autorisé au navire humanitaire Open Arms d’accoster, avec 62 clandestins africains à son bord, a indiqué dimanche un responsable de l’ONG espagnole, précisant que le bateau devrait accoster mardi matin au port de Tarente.

Dans un premier temps, les autorités italiennes avaient refusé de permettre au navire d’accoster. Les gardes-côtes ont évacué 11 clandestins présents à bord du bateau qui nécessitaient une prise en charge médicale. Deux jeunes enfants et leurs familles, des migrants souffrant de brûlures et un clandestin blessé par balle au pied faisaient partie des personnes évacuées. Ils devaient être conduits au port italien d’Augusta.

L’Open Arms a porté secours dans la soirée de mercredi, à 73 migrants qui naviguaient à bord d’un canot pneumatique en détresse à une cinquantaine de kilomètres des côtes libyennes. D’après Ricardo Gatti, chef de la mission Open Arms qui se trouve à bord, Rome avait d’abord proposé de débarquer les clandestins à Tripoli.

Selon une source de presse, les migrants se sont serrés sous un abri de fortune aménagé sur le pont du bateau, qui navigue dans une mer très agitée. 

Les autorités italiennes mènent une politique ferme en matière d’immigration et ont déjà interdit à divers navires humanitaires de débarquer avec des clandestins sur leur sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.