Le gouvernement italien décrète l’état d’urgence à Venise

Le gouvernement italien décrète l’état d’urgence à Venise

Le gouvernement Italien a décrété jeudi l’état d’urgence pour catastrophe naturelle à Venise qui est submergée par les eaux de mer depuis deux jours suite à la pire marée haute en l’espace de 53 ans.

L’eau s’est infiltrée dans diverses bâtisses de cette ville italienne, parmi lesquelles des églises, des musées et des hôtels. Profitant d’une accalmie, les 50.000 habitants du centre historique ont essayé de faire sécher leurs domiciles et leurs boutiques.

La marée haute du jeudi matin a été un peu moins importante, soit 1,13 mètre (à 10h30, heure locale). Rappelons que le mardi 12 novembre dernier, la marée haute s’était élevée à 1,87 mètre, ce qui correspond au deuxième record historique après celui de 1,94 mètre enregistré le 4 novembre 1966. Le Centre de surveillance de la mairie a annoncé un dernier pic de 1,45 m pour ce vendredi 15 novembre vers 11h20.

La ville de Venise est visitée chaque année par 36 millions de touristes, dont 90 % d’étrangers. Des hôtels, dont la Locanda Al Leon, ont fait d’état d’annulations de réservations pour les fêtes de fin d’année.

A l’issue d’une réunion de crise à la préfecture, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte a parcouru les canaux qui font la renommée de la cité des Doges dans le monde entier dans l’objectif de rassurer les commerçants. 

«Le cabinet a approuvé l’état d’urgence à Venise », a-t-il indiqué sur Twitter en début de soirée, ajoutant que 20 millions d’euros (22 millions de dollars) seraient décaissés «pour les interventions les plus urgentes».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.