Italie : Berlin demande la libération de Carola Rackete

Italie : Berlin demande la libération de Carola Rackete

Diverses personnalités allemandes ont exprimé leur solidarité avec Carola Rackete, la capitaine du bateau humanitaire Sea Watch III, qui a été interpellée samedi dernier sur l’île italienne de Lampedusa, après avoir accosté avec 40 migrants à bord de son navire, malgré l’opposition des responsables italiens.

Cette nouvelle héroïne allemande fait déjà l’objet de plusieurs campagnes de soutien.

«La véritable Européenne», a titré lundi le journal allemand de centre gauche Frankfurter Rundschau, avec le portrait de la capitaine courage, ce qui prouve la vague de solidarité dont elle bénéficie outre-Rhin.

Par ailleurs, l’appel aux dons pour financer les coûts d’un procès contre Carola Rackete lancé sur YouTube par deux célébrités de la télévision a permis de recueillir, jusqu’à lundi soir, l’enveloppe de 850.000 euros.

Les personnalités politiques en Allemagne ont également exprimé leur soutien à Carola Rackete. «Une personne qui sauve des vies humaines ne peut pas être un criminel», a ainsi affirmé le président allemand, Frank-Walter Steinmeier.

Pour sa part, le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a jugé que le sauvetage en mer n’est pas un délit, mais un « acte humanitaire», mettant en garde que si la capitaine du Sea Watch III n’était pas remise en liberté, cela pourrait tendre les rapports bilatéraux entre Berlin et Rome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.