G20 : Des centaines d’investisseurs réclament un plan d’urgence sur le climat

G20 : Des centaines d’investisseurs réclament un plan d’urgence sur le climat

Dans une lettre ouverte aux «gouvernements du monde», des groupes représentant 477 investisseurs demandent des mesures urgentes contre le changement climatique, et ce à l’occasion de la tenue vendredi et samedi au Japon, de la réunion des plus grandes économies mondiales du G20.

La lettre ouverte des investisseurs a été signée par les sept partenaires fondateurs de The Investor Agenda, une initiative regroupant plusieurs centaines d’investisseurs dans le monde entier pour soutenir les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Ces investisseurs, qui revendiquent plus de 34.000 milliards de dollars d’actifs, soit près de la moitié du capital investi dans le monde, insistent sur «l’urgence d’une action décisive» contre le changement climatique pour atteindre l’objectif de Paris.

Ils exigent une étroite collaboration avec les gouvernements pour intégrer des scénarios climatiques en cohérence avec l’accord de Paris dans leurs cadres politiques et leurs trajectoires de transition énergétique. Cette collaboration leur est indispensable pour leurs décisions en matière de planification à long terme et d’allocation d’actifs.

Depuis Tokyo, où il est arrivé en avance dans le cadre d’une visite au Japon, le président français Emmanuel Macron a prévenu que son pays n’acceptera pas un communiqué final du sommet du G20 qui ne mentionnerait pas l’Accord de Paris sur le climat.

Les représentants de près de 200 pays réunis à Paris en 2015 se sont mis d’accord pour fixer la limite de la hausse de la température moyenne dans le monde nettement en dessous de 2 degrés Celsius d’ici 2100 par rapport aux niveaux préindustriels.

Ils ont également convenu de poursuivre les efforts de limiter la hausse à 1,5°C, ce qui permettrait de réduire les risques et les conséquences du changement climatique. Mais les politiques actuelles mettent le monde sur la voie d’une augmentation d’au moins 3°C d’ici la fin du siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.