Libye : quinze migrants morts de faim en mer

Libye : quinze migrants morts de faim en mer

Le Croissant-Rouge libyen a rapporté hier mardi la mort de quinze migrants morts de faim après avoir passé 11 jours en mer à la suite du chavirement de leur embarcation au large de la Libye. Dix autres migrants, dont deux femmes, ont survécu.

Selon Baha al-Kawach, porte-parole du Croissant rouge, le canot des migrants est parti de la ville de Sabratha, à 70 kilomètres à l’ouest de la capitale Tripoli, pour rejoindre les côtes italiennes. L’embarcation a chaviré au large de Misrata, à 270 kilomètres plus à l’est, probablement après avoir été emporté par le courant en raison d’une météo défavorable.

Les décès ont été rapportés par les survivants qui, après 11 jours en mer sans eau ni nourriture, ont échoué lundi soir sur une plage dans la ville de Misrata. Souffrant de blessures et de déshydratation, les survivants ont reçu les premiers secours avant d’être conduits vers un centre de détention de migrants à Misrata.

Le chef du bureau de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Libye Othman Belbeisi a précisé qu’une équipe médicale de son organisation était en route pour leur prodiguer des soins. Selon un autre membre du Croissant rouge qui a requis l’anonymat, les dix survivants seraient un Algérien, un Egyptien et huit migrants dont deux femmes d’Afrique sub-saharienne. Parmi les morts, figurent trois femmes.

La crise migratoire a empiré depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, les passeurs profitant du chaos pour envoyer chaque année des dizaines de milliers de migrants à destination de l’Italie située à 300 kilomètres des côtes libyennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.